Pour le développement durable
de la forêt en région Centre.

Navigation


Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Actualité Lire

Démonstration pelle hydraulique Daewoo 1300 solar

Publié dans S'informer / 18 décembre 2012

Démonstration pelle hydraulique Daewoo 1300 solar

Pelle hydraulique Daewoo 130 solar équipée d'une cisaille forestière Vigneaux C 360 R

 

(chantier réalisé par les Ets SABARIE-FOREST pour le compte de ONF Energie en Forêt Domaniale de Lamotte-Beuvron parcelle 24)

 

Présentation du chantier d'exploitation :


Pour poursuivre la découverte des différents matériels et méthodes d'abattage qui existent pour la mobilisation des petits bois feuillus comme résineux, destinés en tout ou partie à la fabrication de plaquettes forestières, je vous présente le matériel et les techniques choisis par ONF énergie pour la récolte des petits bois destinés au déchiquetage et à l'approvisionnement des chaudières bois à alimentation automatique.
La société SARL SABARIE-FOREST prestataire de service pour ONF énergie a réalisé en Forêt Domaniale de Lamotte-Beuvron parcelle 24 sur 8 ha. l'ouverture de cloisonnements d'exploitation et une éclaircie-dépressage légère dans les inter bandes.


la machine en fonctionnement lors de l'ouverture d'un cloisonnement :

 

Cette opération d'abattage a été réalisée dans un peuplement naturel de pins sylvestres (diamètres de 8 à 14 cm), de bouleaux et de rejets de châtaigniers issu d'un ensemencement naturel et de rejets à la suite d'une coupe rase exécutée il y a une trentaine d'années.

Ce processus complet d'abattage comprenait deux phases distinctes

  • L'ouverture des cloisonnements sur une largeur de 5 m compte-tenu de la largeur de la tourelle de la pelle lors de sa rotation. L'entre axe est de 14 m et l'inter bande de 9 m.
  • L'éclaircie-dépressage légère réalisée dans les inter bandes et qui représente environ 10 à 15 % du prélèvement total

L'opération de débardage est réalisée avec un porteur traditionnel équipé d'un berceau.

Les bois sont entreposés sur une place de dépôt crée tout le long de la parcelle en bordure d'une route forestière accessible en tout temps à des grumiers.

L'opération de déchiquetage sera réalisée bord de route après un séchage sur place de 4 à 5 mois des produits exploités pour une alimentation directe des chaudières.


le cloisonnement ouvert et les bois en dépôt en bordure du cloisonnement :

 

L'abattage à la pelle hydraulique équipée d'une cisaille forestière :

 

La machine d'abattage est composé :

  • D'une pelle hydraulique de marque Daewoo type 130 solar d'une puissance de 110 cv équipée d'un carénage, d'un blindage forestier et de protection des flexibles, travail réalisé par les Ets Vigneau ( Norrois 51). La largeur des chenilles est de 2,55 m; le poids total en marche est de 17 T ; la pression au sol de 200 g/cm2; la pression hydraulique à la ligne de coupe de 314 bar.

La présence de la bêche à l'avant de la machine est utile pour poser l'arbre coupé par le gros bout et le reprendre pour une découpe complémentaire.

la pelle hydraulique et sa bêche :

La pelle hydraulique et sa bêche

 

  • D'une cisaille forestière C360 R fourni par les Ets Vigneau (Norrois 51) composé d'un bâti métallique équipé de deux bras groupeurs et en partie basse d'un sécateur à deux couteaux mobiles se fermant et s'ouvrant en 4 à 5 secondes permettant de sectionner des diamètres de 35 cm maximum.

La largeur de cette tête d'abattage nécessite un minimum de 1 m de largeur entre les arbres.

la cisaille forestière complète :

 

le sécateur forestier :

 

La succession des opérations d'abattage est la suivante :

Pour la tige d'une longueur supérieur à 8 m la coupe se fait en deux temps : Une coupe à 4m de hauteur ; le brin peut être conservé dans le gobelet (partie comprise entre le sécateur en partie basse, les deux bras groupeurs et le berceau fixe supérieur) de la tête d'abattage ; la tête est abaissée pour une coupe au ras du sol de la partie restante ; les deux parties sont conservées dans le gobelet et une autre tige peut ainsi être coupée. Le gobelet peut contenir un fagot de 40 à 50 cm de diamètre maximum.
Les brins coupés ne peuvent glisser car ils sont plaqués contre le berceau par la nouvelle tige à couper.


la cisaille forestière en situation de préhention :

la cisaille forestière en situation de préhension

 

Quand le chauffeur juge le gobelet suffisamment plein, le fagot est déposé en bordure de cloisonnement pour être ensuite repris par le porteur.


les fagots de bois énergie à reprendre au porteur :

les fagots de bois énergie à reprendre au porteur

 

L'ouverture du cloisonnement est réalisé de façon continue et suivant un tracé linéaire droit.
L'axe des cloisonnements a été matérialisé par les personnels de l'ONF.
Rq : la densité trés forte du peuplement naturel, n'ayant jamais fait l'objet d'intervention sylvicoles, a nécessité un jalonnement de grande qualité de l'axe pour une bonne perception visuelle par le chauffeur de la pelle.

 

Observations et conclusions de ce chantier d'exploitation :

 

Cette pelle hydraulique équipée de la cisaille forestière C360R réalise un travail polyvalent de qualité.

  • Rapidité d'exécution (ouverture et fermeture du sécateur en moins de 5 secondes)
  • Coupe des tiges au ras du sol
  • Possibilité d'abattage sélectif en prélevant les tiges "loup" mal conformées, étêtées, fourchues et à grosses branches non horizontales.
  • Possibilité de tri des produits par une reprise des brins
  • Mise en fagots des produits pour une meilleure reprise par le porteur

L'équipement complémentaire d'un GPS et d'une commande de direction par laser permettrait au chauffeur d'ouvrir les cloisonnements sans matérialisation préalable.
Les seules données d'orientation des cloisonnements et de leur entre-axes fournies par le gestionnaire seront suffisantes.


Les inconvénients relevés résident dans la largeur du cloisonnement (problème lié à la rotation de la tourelle de pilotage de la pelle) et dans la largeur de la cisaille forestière qui limite ses interventions en abattage sélectif dans de trés jeunes peuplements denses issus de régénération naturelle.
A l'analyse de ce chantier le gestionnaire local de l'ONF a conclu en indiquant que l'entre-axe des cloisonnements passerait à 16 m dans l'avenir (inter bandes de 11m).

 

Yves Corbel
Administrateur de la BTFC
novembre 2012


PS : Mes remerciements iront à M. Girard gestionnaire local de l'ONF pour sa disponibilité et son acceuil ainsi qu'à M. Trinquet chauffeur de la pelle pour les renseignements fournis sur le matériel utilisé.

 

Source : Bourse des Travaux Forestiers du Centre


Actualités