Pour le développement durable
de la forêt en région Centre.

Navigation


Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Actualité Lire

Projet : Un gratte-ciel en bois, plus haut que la tour Eiffel, à Tokyo !

Publié dans Construire / 13 mars 2018

Projet : Un gratte-ciel en bois, plus haut que la tour Eiffel, à Tokyo !

RECORD. Pour fêter ses 350 ans, la société Sumitomo Forestry voit les choses en grand. En très grand même, puisque elle prévoit de construire une tour d'habitation en bois de 350 mètres en plein Tokyo. Découverte de ce projet qui écrase toutes les autres constructions en cours dans ce matériau.

En France on s'interroge sur la pertinence de concevoir des tours en bois de plus de 50 mètres. En Norvège, Autriche et Canada, on construit déjà de tels immeubles qui atteignent les 80 mètres. Mais au Japon, on est un cran plus loin : une firme nippone souhaite s'attaquer à la construction d'un gratte-ciel plus élevé que la tour Eiffel (et que sa copie, la tour de Tokyo) incorporant essentiellement du bois !

C'est l'entreprise Sumitomo Forestry, spécialisée dans l'exploitation du bois et fondée en 1691, qui prévoit de bâtir cet édifice gigantesque pour fêter ses 350 ans… en 2041 donc. D'ici là, elle mobilisera son département de R&D pour aider le Tsukuba Research Institute à concevoir les moindres détails de l'immense tour. Plusieurs aspects sont cependant déjà arrêtés : l'immeuble W350 comportera 90 % de bois. Le reste sera notamment composé de métal, puisque la structure contreventée comportera des éléments d'acier qui amortiront les vibrations. Ces derniers seront positionnés à l'intérieur des poteaux et poutres. Des entretoises en X seront insérées entre ces poutres et poteaux afin de prévenir toute déformation du bâtiment sous l'effet de forces latérales. Un élément qui a son importance dans une région du globe où les typhons sont fréquents et les tremblements de terre quasi quotidiens… Le communiqué de Sumitomo précise : "Nous ferons tout notre possible pour améliorer encore la résistance au feu et la résistance sismique ainsi que la durabilité, pour réduire les coûts, développer de nouveaux matériaux et méthodes de construction et faire pousser des arbres qui seront utilisés comme ressources".




Source : www.batiactu.com

Actualités