Pour le développement durable
de la forêt en région Centre.

Navigation


Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Actualité Lire

Une pénurie de peupliers (blancs du Poitou) pour l'industrie ?

Publié dans Forêt / 27 août 2018

Une pénurie de peupliers (blancs du Poitou) pour l'industrie ?

Le peuplier blanc du Poitou est un arbre emblématique de la région. Il est très prisé par les industriels qui utilisent cette essence pour en faire du contreplaqué, des paniers, des bourriches, etc...Mais le peuplier commence à se faire rare et une pénurie tend à se mettre en place.

30% des forêts de Poitou-Charentes sont recouvertes de peupliers. Le peuplier blanc du Poitou est un arbre très commun dans la région et il est largement utilisé par l'industrie. Son bois clair et souple est de plus recherché malheureusement la populiculture est en perte de vitesse et les hectares cultivés en peupliers de moins en moins nombreux. Dans le grand ouest un hectare sur deux de peupleraie n'est plus exploité et les professionnels se heurtent à un problème de baisse de quantité mais aussi de qualité du bois.

Une pénurie pendant 10 à 15 ans

La principale crainte des industriels, c'est la pénurie qui s'annonce dans les trois ans à venir et qui pourrait durer longtemps.
"Le déficit de la ressource devrait durer 10 à 15 ans donc il est important de replanter aujourd'hui pour que ce manque de bois de pleupliers dure le moins longtemps possible" explique Alain Rousset, technicien forestier du Centre Régional de la Propriété Forestière Nouvelle-Aquitaine.
Les replantations sont en cours mais il faudra attendre de nombreuses années avant que le bois devienne exploitable. En attendant, la filière s'organise et la Région a mis en place une aide de 300 euros par hectare de peupliers replanté. Ces incitations se conjuguent à l'augmentation des cours et redonne de l'espoir a ceux qui veulent préserver cette culture et cette industrie implantée depuis le 19ème siècle notamment dans le Marais Poitevin.

Plus d'informations avec le reportage réalisé dans les Deux-Sèvres par Anne-Marie Baillargé, Laurence Couvrand et Philippe Ritaine
:


Actualités