Pour le développement durable
de la forêt en région Centre.

Navigation


Vous êtes ici : Accueil » Se chauffer » Particulier

Le Chauffage au bois : écologique, économique, créateur d'emplois

Le bois-énergie est une énergie renouvelable sous valorisée

 

Tout comme l'eau, le vent, le soleil, le bois est une ressource renouvelable abondante qui participe à la lutte contre leffet de serre. Au cours des 20 dernières années, le bois énergie a bénéficié de nombreux progrès technologiques : il offre une plus grande souplesse d'utilisation et des rendements thermiques élevés.

Le bois-énergie est créateur d’emplois locaux

Avec la collecte et le conditionnement du combustible ainsi que la livraison et l'exploitation des chaufferies, le bois génère trois fois plus d'emplois que les énergies concurrentes. Le bois énergie crée des emplois nécessaires pour l'entretien des espaces naturels.

Prix : le bois face aux autres énergies (www.industrie.gouv.fr/energie)

Pour une maison de 150 m2 (chauffage et eau chaude sanitaire) il faut 30000 kWh par an :

  • Electricité 30000 kWh 3330 €
  • Bois granulés en vrac 6300 kg 1800 €
  • Bois granulés en sac 6300 kg 220 €
  • Propane 2350 kg 4500 €
  • Bois bûches 20 stères 1200 €
  • Fioul 3000 litres 3000 €
  • Bois plaquettes 30 m3 apparents 1000 €
  • Gaz naturel 3000 m3 2100 €

Les ressources disponibles

Avec 900 000 ha, la forêt occupe 23 % de la région Centre. Cette surface boisée s'est accrue de 40 % en un siècle avec une moyenne de 2 000 ha de plus chaque année depuis le début du XXème siècle. Le gisement forestier est par conséquent très important. Il convient d'y ajouter les produits connexes des industries du bois et le recyclage des bois en fin de vie.

Les aides 2013 en faveur du bois énergie

Pour les particuliers : un crédit d'impôt de 15 % réduit le montant d'investissement des appareils «Flamme Verte» pour la résidence principale. Ce montant est de 26 % pour le remplacement d'un appareil au bois existant.

Pour les collectivité et les entreprises : le Conseil Régional et l'ADEME financent les études (60 %) et les installations jusqu'à 40 % du surcoût par rapport à une solution fossile classique.

Le taux de 15% est majoré à 23% et celui de 26% est majoré à 34% si, pour un même logement achevé depuis plus de deux ans et au titre d’une même année, le contribuable réalise au moins deux dépenses éligibles au crédit d'impôt.

 

  • Pour plus de renseignements, contactez l'Espace Info Energie de votre département en cliquant ici !


Date de mise à jour de la page : 22 octobre 2013


Actualités